« La résistance », l’option définitive de la nation iranienne face aux USA (Guide suprême)

Téhéran, 14 mai, IRNA-Le Guide suprême de la Révolution islamique d’Iran, l'Ayatollah Khameneï, a souligné mardi soir que l’option définitive de la nation iranienne sera la « résistance » contre les États-Unis et que, dans cet affrontement qui ne sera pas militaire, les États-Unis seront obligés de battre en retraite.

Le Leader de la Révolution, l’honorable Ayatollah Khaméneï, a tenu ces propos lors d’une audience accordée mardi soir 14 mai à Téhéran, aux chefs des pouvoirs exécutif, judiciaire et législatif du pays, ainsi qu’à d’autres hauts fonctionnaires, des parlementaires et des personnalités politiques, sociales et culturelles.

« Nous ne cherchons pas la guerre. Eux non plus ! Car ils savent que la guerre n’est pas dans leur intérêt, aucun d'entre nous ne cherche pas la guerre », a déclaré l’Ayatollah Khamenei avant d'affirmer que la confrontation entre les deux parties serait un « affrontement de volontés » et que l’Iran serait le vainqueur ultime de cette bataille.

« Cette confrontation n’est pas militaire, car il n’ya pas de guerre à faire ». « Il s’agit plutôt d’une guerre de volonté dans laquelle nous sommes plus fortes, car en plus de notre volonté, nous avons le Tawakkul (la confiance ferme dans ce qui chez Dieu) », a promis le Leader.

Le Guide suprême a exclu toute négociation avec les Etats-Unis tant que Washington persiste dans son approche hostile à l'égard de l’Iran:
« Certains à l'intérieur disent : Mais quel est le problème avec la négociation? Négocier (avec les Etats-Unis) c’est une solution empoisonnée tant qu’il s’agit des mêmes Etats-Unis et du même gouvernement ».

« Ils nous exhortent à négocier sur notre profondeur stratégique dans la région ou nous demandent des explications sur la portée de nos missiles (défensifs). Il est évident qu’aucun Iranien qui est soucieux de la dignité (de sa patrie) et qui est conscient, ne négocie pas sur ses points forts », a encore déclaré l'Ayatollah Khameneï pour dire que ce type de négociations est « fondamentalement », faux.

« Ce type de négociations repose sur une base erronée. Il est erroné même s’il s’agissait d’un interlocuteur digne de confiance. Quant à eux (les Etats-Unis) ils ne sont même pas fiables et ne respectent aucun engagement. Bien sûr, personne dans notre milieu sage et rationnel ne cherche à négocier », a conclu l’Ayatollah Khameneï.



Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468**