Les agissements suspects dans la région visent à provoquer des tensions (Zarif)

Téhéran, 14 mai, IRNA-Les actes de sabotage « suspects » menés dans la région étaient au cœur des discussions du ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, et son homologue indien, selon le haut diplomate qui les a qualifiés de « prévisibles ».

Mohammad Javad Zarif qui se trouve en Inde depuis hier soir 13 mai, vient de rencontrer ce mardi son homologue indienne Sushma Swaraj.

Qualifiant de « très positive » sa rencontre avec la haute diplomate indienne, Mohammad Javad Zarif a ajouté : « Tout comme nous l’avons expliqué, ces jours-ci, les positions de la République islamique à nos proches partenaires, y compris la Russie, la réunion d'aujourd'hui était également axée sur les dernières évolutions liées au Plan global d’action commun lié à l’accord sur le nucléaire iranien (JCPOA), et nous avons brossé un tableau sur les récentes décisions de la République islamique pour les éclaircir.

Selon Zarif, la ministre indienne des A.E. et d’autres parties ont pour leur part insisté sur le fait qu’il est important que l’Iran bénéficie des retombées économiques attendues de l'accord nucléaire et que des mesures nécessaires à cette fin doivent être entreprises.

La délégation iranienne a également souligné que la République islamique avait pris ses mesures dans le cadre du GCPOA et à titre des articles 26 et 36 de l'accord nucléaire.

Il a également évoqué les récents incidents et actes de sabotage survenus dans la région pour dire que ces questions et les dangers que représentent les politiques menées par certains hommes politiques extrémistes au sein de l'administration américaine ou dans la région étaient au coeur des discussions Téhéran-New Delhi.



Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468**