Le guide suprême salue l'alliance Armée-CGRI

Téhéran, 17 avril, IRNA-Le Guide suprême de la Révolution islamique, l’Ayatollah Khameneï, recevant ce mercredi les commandants de l’Armée et des forces terrestres, a qualifié de « plus engagée et de plus efficace que jamais », l’Armée de la République islamique d’Iran avant de saluer l’unité grandissante entre l’armée et le Corps des gardiens de la Révolution (CGRI), « une belle manœuvre, en particulier après le vilain geste des États-Unis », a-t-il déclaré.

L'audiance accordée, ce mercredi 17 avril, par le Guide suprême aux commandants de l'Armée et des forces terrestres intervient à la veille de la Journée nationale de l'Armée de la République islamique d'Iran.

Le Guide suprême de la Révolution islamique a présenté ses félicitations au personnel de l’armée de la République islamique d’Iran, et particulièrement de l’armée de terre iranienne, et a qualifié les forces armées iraniennes d’« éléments de la puissance nationale » des Iraniens, en soulignant la différence qui existe dans ce domaine entre l’Iran et d’autres pays. « Dans beaucoup de pays, même chez ceux qui prétendent être les défenseurs de la liberté et des droits de l’homme, les forces armées sont un instrument entre les mains des dictateurs pour réprimer les nations, comme cela est le cas, ces derniers temps, tous les samedis dans les villes françaises », a déclaré le Leader de la Révolution islamique.

L’honorable Ayatollah Khamenei a affirmé que dans la logique de l’islam, du Coran et de la République islamique d’Iran, les forces armées sont « une forteresse de sécurité et de paix pour la nation ».

Le Guide suprême a loué les efforts de l’armée nationale et de toutes les forces armées pour secourir les sinistrés des inondations de ces dernières semaines dans les différentes provinces iraniennes, avant d’insister sur l’unité et la fraternité entre l’armée de la République islamique d’Iran et le Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI), notamment après la décision honteuse des États-Unis d’ajouter le nom du CGRI sur leur liste d’organisations terroristes.

Dans une autre partie de ses propos, le Leader de la Révolution a évoqué la présence régionale de l’armée iranienne et du CGRI pour contrer les complots de l’ennemi. « Que serait-il arrivé si l’armée et le CGRI n’étaient pas intervenus dans le combat contre Daech ? Dans quelle situation nos voisins et nos amis régionaux se seraient-ils trouvés ? » a déclaré l’honorable Ayatollah Khamenei.


Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468**