Attentat en Iran: Téhéran promet de venger le sang des martyrs

Téhéran, 17 février, IRNA- Le président Hassan Rohani a déclaré dimanche que la nation iranienne se vengerait sans aucun doute de ceux qui ont martyrisé les gardes-frontières du pays dans le sud-est de l'Iran.

S'exprimant devant le rassemblement sans précédent de personnes à Bandar Lengeh, dans le sud de l'Iran, ce dimanche, le président Rouhani a ajouté: «Les musulmans doivent être unis et assurer la sécurité de la région en établissant des relations fraternelles et amicales».

«Nous ne laisserons pas les terroristes, dont les armes et l'argent sont fournis par d'autres endroits, être actifs dans notre région et mener des actes de terrorisme », a-t-il ajouté.

L'Iran n'a jamais lancé d'agression et cherche toujours à établir des relations amicales et fraternelles avec tous les pays de la région, a poursuivi le président.

Invitant les nations de la région à promouvoir la coopération fraternelle, le président iranien a regretté que «Malheureusement, certains voisins ont choisi la mauvaise voie». «De nombreux pays de la région et nos voisins ont de bonnes relations avec nous, à l’exception d'un ou de deux pays qui recherchent l’animosité, ce qui est à leur détriment et au détriment de la région».

Disant que les ennemis cherchent une division entre le gouvernement et le peuple, Il a t déclaré que les ennemis ne pourraient pas atteindre leurs objectifs.

Concernant le fait que les Etats-Unis et les sionistes cherchent à faire éclore des intrigues et à faire pression sur la nation iranienne, Rohani a déclaré: «Ils visent à nous fatiguer. Ils veulent provoquer des divisions entre la gouvernance, l'état, les trois pouvoirs, le Guide suprême et le peuple ».

Le président iranien et un certain nombre de membres de son cabinet sont arrivés ce dimanche matin dans la province d'Hormozgan (sud) pour une visite de deux jours.

Un attentat-suicide commis contre un autocar transportant du personnel du Corps de la garde de la République islamique (IRGC) a fait 27 morts et 13 blessés dans le sud-est de l'Iran le 12 février. Un groupe terroriste appelé Jaish al-Adl, affilié à Al-Qaida, a revendiqué la responsabilité de l'incident.


Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**