Iran/Russie/Turquie: déclaration de Soctchi sur la Syrie

Téhéran, 15 février, IRNA- Les Présidents de l’Iran, de la Fédération de Russie et de la République de Turquie ont publié une déclaration commune à la fin du Sommet de Sochi le 14 février 2019 et ont souligné le ferme attachement à la souveraineté, l’indépendance, l’unité et l’intégrité territoriale de la Syrie.

La déclaration a été publiée jeudi soir à l'issue du sommet tripartite de Sotchi et a été signée par leurs présidents.
Les présidents:

1. Discutent de la situation actuelle sur le terrain en Syrie, dressent le bilan de la situation à la suite de leur dernière réunion à Téhéran le 7 septembre 2018 et soulignent leur détermination à renforcer la coordination trilatérale à la lumière de leurs accords.

2. ont souligné leur ferme et constant attachement à la souveraineté, à l'indépendance, à l'unité et à l'intégrité territoriale de la République arabe syrienne, ainsi qu'aux objectifs et aux principes de la Charte des Nations Unies.

3. ont souligné que ces principes devraient être universellement respectés et qu'aucune action, peu importe par qui ils ont été entrepris, ne devrait les saper.

4. ont rejeté toutes les tentatives de création de nouvelles réalités sur le terrain sous prétexte de lutter contre le terrorisme et ont exprimé leur détermination à s'opposer aux programmes séparatistes visant à porter atteinte à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de la Syrie, ainsi qu'à la sécurité nationale des pays voisins.

5. ont pris note à cet égard que la décision des États-Unis de retirer leurs forces de la Syrie, si elle était appliquée, serait une étape qui contribuerait à renforcer la stabilité et la sécurité dans le pays, conformément aux principes susmentionnés.

6. ont examiné en détail la situation dans la zone de désescalade de Idlib, ont dénoncé et se sont dit gravement préoccupés par les tentatives de l'organisation terroriste «Hayat Tahrir al-Sham» d'accroître son contrôle sur la zone, et se sont mis d'accord de contrer efficacement ces tentatives et de prendre des mesures concrètes pour réduire les violations dans la zone de désescalade de Idlib par la mise en œuvre intégrale des accords sur Idlib, notamment le Mémorandum sur la stabilisation de la situation dans la zone de désescalade de Idlib du 17 Septembre 2018. Ils ont également réaffirmé leur détermination à poursuivre la coopération en vue d’éliminer définitivement DAECH /, le Front Al-Nusra et tous les autres individus, groupes, entreprises et entités associées à Al-Qaïda ou à DAECH, ainsi que d’autres groupes terroristes désignés par le Conseil de sécurité des Nations Unies.

7. ont examiné la situation dans le nord-est de la Syrie et décidé de coordonner leurs activités pour assurer la sécurité, la sûreté et la stabilité dans cette zone, y compris par le biais des accords existants, dans le respect de la souveraineté et de l'intégrité territoriale du pays.

8. ont réaffirmé leur conviction qu'il ne pouvait y avoir de solution militaire au conflit syrien et qu'elle ne pourrait être résolue que par le biais du processus politique dirigé par les Syriens et dirigé par les Syriens et facilité par les Nations Unies, conformément à la résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations Unies.

9. ont réaffirmé leur détermination à faciliter la mise en place du Comité constitutionnel dans les meilleurs délais, notamment en convenant de sa composition et en élaborant des recommandations pour son règlement intérieur sur la base des travaux entrepris par les trois garants. Ils ont souligné à cet égard qu’il importait de poursuivre l’interaction et la coordination avec les parties syriennes et l’Envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU pour la Syrie, Geir O. Pedersen.

10. ont accueilli avec satisfaction le développement réussi de la deuxième libération réciproque de détenus dans le cadre des efforts du groupe de travail concerné. Les communiqués publiés les 24 novembre 2018 et 12 février 2019 constituaient une contribution importante du format Astana à la création d'un climat de confiance entre les parties syriennes et à la création des conditions nécessaires à l'avancement du processus politique.

11. ont insisté sur la nécessité de poursuivre tous les efforts pour aider tous les Syriens à retrouver une vie normale et paisible et à atténuer leurs souffrances. À cet égard, ils ont appelé la communauté internationale, en particulier les Nations Unies et ses agences humanitaires, à accroître leur assistance à la Syrie en fournissant une aide humanitaire supplémentaire, en restaurant les actifs de l'infrastructure humanitaire, notamment les installations d'approvisionnement en eau et en électricité, les écoles et les hôpitaux.

12. ont souligné qu'il importait de créer les conditions nécessaires au retour sûr et volontaire des réfugiés et des personnes déplacées dans leur propre pays dans leurs lieux de résidence d'origine en Syrie. Ils ont apprécié l’interaction avec toutes les parties intéressées, y compris le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), et ont réaffirmé qu’ils étaient prêts à poursuivre cette coordination.

13. sont convenus de charger leurs représentants de tenir la prochaine réunion internationale sur la Syrie à Astana en avril 2019.

14. Outre la question syrienne, ont examiné les récents développements survenus dans le monde et leur collaboration dans différents domaines et décidé de renforcer la coopération économique et commerciale commune.

15. ont condamné le récent attentat terroriste commis en Iran (province de Sistan-Baloutchistan).

le Président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine et président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdoğan ont présenté leurs condoléances aux familles des victimes de cet attentat et ont exprimé elur sympathie pour la population et le gouvernement de la République islamique d'Iran.

16. ont décidé de tenir le prochain sommet tripartite en République de Turquie à l'invitation du Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdoğan.

17. Les présidents de la République islamique d'Iran et de la République de Turquie ont exprimé leur sincère gratitude au président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine pour avoir accueilli le Sommet tripartite à Sochi.


Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**