Russie: le lancement du satellite iranien ne constitue pas une violation des lois internationales

Moscou, 16 janvier, IRNA- Le vice-ministre russe des Affaires étrangères a déclaré que l’envoi du satellite iranien en orbite n’était pas contraire à la réglementation internationale, ajoutant qu’il n’y avait aucune raison de critiquer le programme de missiles de l’Iran.

Sergueï Ryabkov a déclaré mardi à la presse que le lancement de satellites devait être distingué des missiles balistiques visant à détruire des cibles, dans la mesure où les technologies utilisées étaient totalement différentes.

L'Iran ne fait jamais une action en contradiction avec la réglementation internationale lorsqu'il teste ses missiles, a-t-il répété, soulignant que la résolution 2231 n'avait envisagé aucune interdiction d'utiliser les technologies des missiles balistiques pour l'Iran et l'avait seulement exhortée à éviter de lancer des missiles capables de transporter ogives nucléaires.

Tous les experts savent que les porteurs de satellites et les missiles balistiques sol-sol non nucléaires sont structurellement différents des missiles capables de transporter des ogives nucléaires », a déclaré Ryabkov.

Tous les experts savent que les porteurs de satellites et les missiles balistiques sol-sol non nucléaires sont structurellement différents des missiles capables de transporter des ogives nucléaires , a déclaré Ryabkov.

«Par conséquent, critiquer l'Iran pour son programme de missiles est une erreur et nous le savons comme une décision irresponsable, car cela amène la communauté mondiale à s'égarer délibérément et en connaissance de cause», a-t-il déclaré.

Le ministre iranien des Communications et de la Technologie de l'information, Mohammad Javad Jahromi-Azar, a annoncé mardi dans un message que le satellite iranien Payam n'avait pas été mis en orbite avec succès.


Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**