«Les Etats-Unis ne pourront jamais suspendre les exportations de pétrole iraniennes»

Téhéran, 28 octobre, IRNA- Minimisant une fois de plus les pressions et les sanctions américaines, le premier Vice-président iranien, Eshaq Jahangiri a déclaré que les États-Unis ne sont pas en mesure de réduire à zéro les exportations de pétrole iranien.

S'attardant sur le fait qu'il n'y a aucune alternative aux barils iraniens, le premier Vice-président iranien, Eshaq Jahangiri a déclaré: «Avec les programmes du gouvernement et les mécanismes conçus pour diriger le pays dans cette période, je déclare fermement que les Américains ne sont point en mesure de stopper les exportations iraniennes de brut».

Jahanigiri qui s'exprimait ce dimanche, 28 octobre, à l'occasion d'une cérémonie marquant la journée nationale de l'Assurance Maladie, a ajouté: «l'Iran a exporté, au cours des derniers mois, 2,5 millions de barils de pétrole par jour. Il y avait, peut-être une réduction des ventes, mais jamais mis à zéro.»

«Nous avons toujours insisté sur le fait que les exportations des barils iraniennes ne doivent jamais réduire à moins d'un millions de baril par jour», a-t-il poursuivi.

Le premier Vice-président revenant à la hausse du prix du pétrole qui passe après l'embargo pétrolier contre l'Iran de 30 à 80 dollars sur le marché de brut, a averit que sécher les exportations iraniennes provoquerait rapidement une hausse du baril jusqu'à 100 dollars.

Evoquant les «mensonges» prononcés par les hommes d'Etat américains qui présentent au monde les pétroles des autres pays dont l'Arabie Saoudite, comme une source alternative au pétrole iranien, Jahangiri a déclaré que Trump ne peut pas exercer une pression maximale sur Téhéran et maintenir, en même temps, les prix de l’essence à un niveau bas.




Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468**