Expert économique: Séoul a besoin d'importer du pétrole iranien

Pékin, 10 juillet, IRNA- La Corée du Sud a sérieusement besoin d'importation du pétrole iranien, et les récentes pressions américaines sur la Chine et l'Iran peuvent coûter cher à Séoul, selon un expert de l'institut sud-coréen de l'Energie.

La Corée du Sud a un grand besoin de pétrole en provenance d'Iran et d'autres pays, et les difficultés économiques peuvent nuire à ce pays, a déclaré Li Da Suk dans une interview accordée au journal japonais Japan Today.

Il a souligné que les menaces du président américain Donald Trump en rapport avec l'imposition de sanctions sur le pétrole iranien et la guerre commerciale américaine avec la Chine ont conduit à une aggravation de la situation.

L'expert coréen a exprimé sa préoccupation au sujet de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, car l'économie de la Corée du Sud dépend du commerce.

La Corée du Sud pour les 5 premiers mois de cette année a importé 296 000 barils de pétrole iranien par jour et est considérée comme le principal acheteur asiatique de pétrole iranien après l'Inde et la Chine.

Récemment, les autorités américaines ont exigé que tous les consommateurs étrangers de pétrole brut arrêtent d'importer ces produits en provenance d'Iran pour assurer une pression économique sur Téhéran.
La loi américaine a eu des conséquences négatives sur les pays européens et asiatiques, car l'Iran exporte plus de 2 millions de barils de pétrole par jour et sans la présence de l'Iran sur le marché mondial, il est impossible de fournir un tel volume de pétrole en si peu de temps.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**