Le GAFI maintient la suspension des contre-mesures contre l'Iran

Téhéran, 30 juin, IRNA - Le Groupe d'action financière sur le blanchiment d'argent (GAFI) a décidé de maintenir la suspension des contre-mesures contre l'Iran d'ici octobre.

«Le GAFI est déçu de l'échec de l'Iran à mettre en œuvre son plan d'action pour remédier à ses déficiences majeures en matière de LBC / FT (Lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme). Compte tenu des efforts continus du gouvernement iranien pour finaliser et adopter des amendements à ses lois LAB et CFT, le GAFI a décidé lors de sa réunion cette semaine de continuer la suspension des contre-mesures», a déclaré le GAFI dans un communiqué publié vendredi.

«Le GAFI attend de toute urgence que l'Iran s'engage rapidement dans la voie de la réforme afin d'aborder tous les points restants dans son plan d'action en complétant et en mettant en œuvre les réformes nécessaires de LBC / FT, notamment en promulguant la législation nécessaire.»

«Nous attendons de l'Iran la promulguation des amendements à ses lois LAB et FT et la ratification des Conventions de Palerme et de FT en conformité avec les normes du GAFI d'ici octobre 2018, sinon le GAFI décidera des actions appropriées et nécessaires à ce temps.»

Par ailleurs, le chef du bureau du président iranien Hassan Rohani, Mahmoud Vaezi, a déclaré le 27 juin que le gouvernement ne cherchait pas à devenir membre du GAFI et que chaque fois que le système prendrait une décision, le gouvernement le rendrait opérationnel.

Plus tôt le 21 juin, le président du parlement iranien Ali Larijani a déclaré que les législateurs agiraient selon les directives du Guide suprême de la révolution islamique, l'ayatollah Seyyed Ali Khamenei, sur la lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme (LBC / FT).

Le guide suprême avait déjà dit aux législateurs que l'Iran n'avait pas à adhérer aux conventions internationales lorsque les conséquences de l'adhésion n'étaient pas claires.

«Le parlement agira selon les directives du Guide suprême», a ajouté Larijani.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench