Porte-parole: Le PAGC est toujours debout

Téhéran, 25 juin, IRNA - En ce qui concerne le mécanisme planifié avec sagesse par l'équipe de négociation, le Plan d'action global commun (PAGC) reste solide malgré le retrait unilatéral des Etats-Unis, a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.

«Celui qui ne se sent pas bien est Donald Trump qui n'a pas supporté le PAGC et l'a abandonné, et aujourd'hui tout le monde sauf les Etats-Unis essaie de sauvegarder l'accord», a déclaré Bahram Qasemi.

Répondant à une question sur le package proposé par l'UE à l'Iran, Qasemi a déclaré: «Après la sortie illégale des Etats-Unis de l'Iran et l'intérêt de nos partenaires du G4 + 1 à maintenir l'accord, des discussions ont commencé entre l'Iran, l'UE et la Chine pour conserver l'accord sans les États-Unis.»

Il a dit qu'il ne fallait pas faire une erreur et nommer seulement les trois pays de l'UE et ignorer les deux autres; les cinq pays s'y sont engagés et, grâce à leur présence dans le PAGC et ils ont la responsabilité de le garder.

Le package à proposer à l'Iran devrait être celui convenu par tous les cinq pays, et rien ne peut être envisagé sans la Russie et la Chine.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench