Rohani salue les Iraniens pour avoir protégé le système islamique

Téhéran, 24 mai, IRNA - Le président iranien Hassan Rohani a déclaré mercredi soir que le peuple iranien avait passé avec succès ses tests au cours des 40 dernières années pour protéger la République islamique, la révolution, le pays et les intérêts nationaux malgré des hauts et des bas.

«Les propos des dirigeants américains, datent d'il y a 40 ans, ne sont pas quelque chose de nouveau pour le peuple iranien», a déclaré le président Rohani lors d'une réunion de hauts responsables avec le Guide suprême de la révolution islamique, l'Ayatollah Ali Khamenei.

À l'exception d'un régime illégal et de quelques petits pays, tous les autres pays du monde ont exprimé leur opposition à la sortie américaine de l'accord nucléaire iranien connu sous le nom de Plan d'action global commun (PAGC) ce qui confirme la victoire de l'Iran sur la scène politique internationale, a-t-il dit.

Soulignant les directives du Guide suprême de la révolution islamique pour diriger le gouvernement dans toutes ses décisions, il a ajouté: Aujourd'hui, nous sommes engagés dans des pourparlers avec cinq autres parties au PAGC. Bien qu'ils aient annoncé leur adhésion à l'accord en paroles et en déclarations politiques, nous devrions attendre de voir ce qu'ils vont faire dans la pratique.

Rappelant les programmes prévus pour rencontrer les dirigeants russes et chinois et contacter avec trois autres pays européens dans les semaines à venir, le président Rohani a indiqué : «Si ces cinq pays peuvent protéger nos intérêts économiques liés à l'accord sur le nucléaire, nous continuerons à rester dans l'accord sans les Etats-Unis. On prendra la décision nécessaire et dirigera le pays de la meilleure manière possible avec ou sans le PAGC».

Les récentes initiatives américaines ont servi à rendre le peuple iranien plus uni et aussi longtemps que l'Iran unie se tiendra derrière le Guide de la révolution, aucun pouvoir ne pourra mettre ce pays à genoux, a réitéré le président.

Les Etats-Unis ont été isolés maintenant alors que l'opinion publique mondiale salue la République islamique d'Iran en tant que pays de droit et de paix qui est resté attaché à ses obligations, a-t-il indiqué.

Soulignant la situation économique du pays, M. Rohani a déclaré que la dépendance vis-à-vis du pétrole a diminué et que les recettes en devises provenant des exportations de produits non pétroliers au cours des deux premiers mois de l'année civile iranienne (du 21 Mars, 2018 au 20 Mars, 2019) ont augmenté de 28,5% par rapport à la même période de l'année précédente.

Aujourd'hui, le pays n'a plus besoin d'importer du gazole et il est destiné à devenir autosuffisant dans la production d'essence d'ici la fin de l'année, a précisé Rohani.

Les onzième et douzième gouvernements ont commandé 11 phases du projet de développement du champ gazier de Pars du Sud et quatre autres phases doivent être mises en service d'ici la fin de l'année, a indiqué le président.

Bien que le pays soit confronté à une pénurie d'eau, le gouvernement a pris les mesures nécessaires pour toutes les provinces, en particulier celles touchées par la sécheresse, a-t-il ajouté.

Se référant à la question de la monnaie forte et le devise, Rohani a dit qu'aux yeux des Américains, la monnaie forte et le chaos sur le marché des échanges sont le talon d'Achille de la République islamique, mais les autorités iraniennes avaient prévu cette situation il y a quelques mois afin de répondre aux besoins des gens en toutes circonstances, même sans le PAGC.

Dans les conditions actuelles du pays, le peuple iranien continuera son chemin révolutionnaire, religieux et national, et par la grâce de Dieu et par la résistance, la vertu et la fermeté du peuple, la victoire finale appartiendra à la nation iranienne, a dit Rohani.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**