Zarif: L'Iran défendrait l'Arabie Saoudite face à une éventuelle agression étrangère

Islamabad, 13 mars, IRNA - Zarif a déclaré que l'Iran serait le premier pays à défendre l'Arabie Saoudite si ce pays était ciblé par une agression étrangère ou terroriste, a dit le ministre iranien des Affaires étrangères.

Lors d'une conférence de presse au Pakistan et en répondant aux questions des journalistes, Mohammad Javad Zarif a insisté sur le fait que son pays défendrait l'Arabie Saoudite face à une éventuelle agression.

«Nous considérons la sécurité et la stabilité de nos voisins comme notre sécurité et stabilité, j'espère qu'ils partagent le même sentiment, et qu'ils viendraient nous parler pour résoudre ces problèmes», a-t-il ajouté

Cette conférence s'est tenue sur le thème de «70 ans de relations entre le Pakistan et l'Iran et les perspectives d'avenir» à l'Institut des études stratégiques d'Islamabad.

Le chef de la diplomatie iranienne a indiqué : Nous avons accueilli les initiatives pour commencer dialogue avec l'Arabie saoudite y compris l'initiative de l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif.

«Nous comprenons que nous ne pouvons pas exclure l'Arabie saoudite des événements de la région, mais il est également important pour eux qu'ils ne puissent pas exclure l'Iran de la région» a dit Zarif.

Le ministre a déclaré que l'Iran et l'Arabie saoudite peuvent investir massivement en Irak et en Syrie, et pour attendre cet objectif ces deux pays devraient résoudre les problèmes sur la table de négociation.

Le ministre iranien a souligné qu'il n'y a pas de raison d'hostilité entre l'Iran et l'Arabie Saoudite, mais nous disons que vous ne pouvez pas assurer votre sécurité au-delà des frontières.

Concernant aux mesures aniti-iraniennes du président américain, Donald Trump, Zarif a affirmé que l'accord sur le nucléaire, connu sous le nom du Plan d'action global commun (PAGC), est un accord multilatéral valide et que sa tentative de le violer apporterait un isolement pour les États-Unis.

« Bien sûr, les Etats-Unis n'appliquent pas fidèlement le PAGC, et l'une des raisons en est d'empêcher l'Iran de bénéficier d'un accord qu'il, lui-même, viole», a noté le ministre des Affaires étrangères.

Il a déclaré que l'Europe devrait envoyer un message clair aux Etats-Unis: tenter de violer ou de modifier l'accord isolerait les Etats-Unis.

Répondant à une autre question, Zarif a déclaré que la présence de Daech dans la région est une menace pour tous. Il a indiqué que les combattants de Daech ont été sauvés et transportés par avion des champs de bataille.

Il a qualifié la rivalité sanglante entre Daech et les Talibans en Afghanistan pour plus de violence comme une menace contre le Pakistan, l'Iran, la Chine et la Russie.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**