« Les branches brisées de l’olivier » pour mettre en lumière les crises du monde islamique

Téhéran, le 11 mars, IRNA - Le 36ème Festival international du film de Fajr (FIff) a annoncé que la Syrie, le Yémen et le Myanmar seront au centre de la deuxième édition de la section « Les branches brisées de l’olivier ».

La section présentera plus de 10 longs métrages dont le sujet principal sera les conflits dans les trois pays, qui seront mis en lumière à travers plusieurs entrées dans l'événement de cette année.

Selon le directeur du FIff, Reza Mirkarimi, la section va au-delà de la catastrophe en Syrie et sera consacrée aux crises contemporaines à savoir le sectarisme, les crises humanitaires, le génocide et les conflits au Yémen et en Birmanie.

L'événement présentera plus de 10 longs métrages de tous les genres. La programmation comprendra des documentaires et des drames de Syrie, d'Egypte, d'Irak, du Liban, de Palestine, du Yémen et de Turquie.

Il y aura aussi des séances de questions-réponses à l'issue des projections au cours desquelles les invités internationaux et les cinéastes discuteront de leurs films et donneront un aperçu de la violence et du chagrin qui se produisent dans la Syrie déchirée par la guerre et au-delà.

La guerre en Syrie est également un thème de longs métrages de l'Iran et d'autres pays participant à cette section, encore une fois en mettant l'accent sur les conflits en Irak, en Syrie, au Yémen et en Afghanistan.

Le programme vise à faire la lumière sur les développements en cours dans la région et le monde musulman, en veillant à ce que différentes voix et perspectives puissent être entendues et vues par tous ceux qui sont touchés à l'intérieur et à l'extérieur des zones de guerre.

Le FIff 2018 se déroulera du 19 au 27 avril dans la ville cosmopolite de Téhéran. Le festival International du Film de Fajr est organisé par la fondation cinématographique Farabi - une filiale du ministère de la Culture. La version domestique du Fajr Film Festival a pris fin le 11 février.

Source: Iran Daily
Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**