Iran: la sécurité reste un défi majeur pour l'Afghanistan

New York, 10 mars, IRNA- L'ambassadeur et représentant permanent de la République islamique d'Iran auprès de l'ONU, Gholamali Khoshroo, a déploré dans un communiqué jeudi que la sécurité restait le principal défi pour l'Afghanistan.

Abordant un débat intitulé «La situation en Afghanistan» au Conseil de sécurité de l'ONU, il a rappelé les attaques meurtrières à travers le monde, en particulier en Afghanistan, affirmant que l'Iran continuait à soutenir la promotion de la sécurité et de la stabilité d'un pays déchiqueté.

Le texte intégral de sa déclaration ci-dessous:

«Au nom de Dieu, Le Clément, Le Miséricordieux

Monsieur le Président,

Je voudrais exprimer ma reconnaissance à la présidence néerlandaise pour l'organisation de ce débat. Mes remerciements vont également à l'ambassadeur d'Afghanistan pour sa déclaration.

Je voudrais remercier M. Yamamoto, Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Afghanistan et chef de la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA), pour son exposé et sa présentation du dernier rapport du Secrétaire général, tel qu'il figure dans le document S / 2018 / 165.

Malheureusement, la sécurité reste le principal défi pour l'Afghanistan.

Selon le dernier rapport du SG, l'année 2017 s'est terminée avec «le plus haut niveau d'incidents liés à la sécurité jamais enregistré»; une vague d'attentats meurtriers complexes, en particulier trois attaques majeures à Kaboul avec des centaines de morts, s'est poursuivie tout au long de janvier 2018. Daech en Iraq et au Levant - Khorasan (ISIL-KP) est resté opérationnel, illustrant la sécurité instable, comme le conflit entre le gouvernement et le terrorisme ainsi que les groupes extrémistes ont continué dans la majeure partie du pays.

L'Iran continue de soutenir sans réserve la promotion de la sécurité et de la stabilité dans un développement global et durable en Afghanistan et apporte son soutien à tout appel à la réconciliation et au processus de paix dirigé par les Afghans, contrôlé par les Afghans. C'est dans ce contexte que nous nous sommes félicités de participer au processus de Kaboul et avons entériné sa déclaration finale en février de cette année, ainsi que tout autre processus similaire, pour contribuer à la paix et à la sécurité en Afghanistan.

Le gouvernement d'unité nationale afghan est à l'avant-garde de la lutte contre le terrorisme, en particulier les talibans, Al-Qaida, Daech et ses affiliés, ainsi que d'autres groupes terroristes et extrémistes et des criminels. L'appui soutenu de la communauté internationale est beaucoup plus nécessaire pour soutenir le gouvernement afghan dans cette lutte et pour faire face à ses problèmes sécuritaires, économiques et politiques complexes.

Le renforcement de notre coopération régionale avec l'Afghanistan est une priorité et une étape majeure pour consolider la paix et améliorer le statut économique de la région. Je voudrais ici exprimer mes sincères remerciements au Kazakhstan pour son initiative d'organiser un débat ministériel sur le partenariat régional en Afghanistan et en Asie centrale comme modèle pour relier la sécurité et le développement durant sa présidence du Conseil de sécurité en janvier 2018. Le monde devrait considérer la situation en Afghanistan non pas comme un terrain de compétition mais comme une opportunité pour établir la paix, la sécurité, la stabilité par le développement; une approche gagnant-gagnant pour l'Afghanistan et ses pays voisins, y compris l'Asie centrale ainsi que la communauté internationale en général.

Pendant plus de trois décennies, l'Iran a accueilli des millions de réfugiés afghans dans le cadre desquels il a partagé avec eux des biens et services subventionnés dont ils avaient grandement besoin, notamment des produits de base, la santé publique et l'éducation publique. Cette année seulement, nos écoles dispensent une éducation à près de 400 000 étudiants afghans sans papiers.

Dans cet esprit, nous nous félicitons des efforts supplémentaires visant à renforcer le processus de coopération économique régionale, y compris des mesures visant à faciliter la connectivité régionale, le commerce et le transit. Au cours d'une décennie au total, l'Iran a financé plus de 300 projets de développement, y compris des infrastructures de reconstruction et de construction totalisant 500 millions de dollars américains. Ces projets ont la capacité de changer les perspectives économiques régionales et peuvent contribuer à la prospérité et à la stabilité en Afghanistan.

Au cours de la période considérée, les échanges commerciaux entre les ports iraniens de Bandar Abbas et de Chabahar ont augmenté au début de 2017, marquant un changement important dans l'accès de l'Afghanistan aux marchés et au commerce international.

Les résultats de l'Enquête sur l'opium en Afghanistan 2017 de l'ONUDC indiquant une croissance de 87% de la production d'opium sont alarmants compte tenu du fait que les stupéfiants constituent une source majeure de revenus pour les groupes terroristes. La communauté internationale doit soutenir les projets et activités internationaux et régionaux pertinents, y compris ceux menés par l'Afghanistan, la République islamique d'Iran et le Pakistan dans le cadre de l'initiative triangulaire de lutte contre les stupéfiants.

Nous réaffirmons notre soutien à la MANUA ainsi qu'aux organismes des Nations Unies dans leurs efforts pour fournir une aide au développement et à la reconstruction de l'Afghanistan dans le cadre d'un plan global. Une appropriation durable et un partenariat avec le gouvernement afghan sont nécessaires afin d'utiliser les meilleurs potentiels de la MANUA et du système des Nations Unies pour fournir ces services nécessaires dans les domaines prioritaires conseillés par le gouvernement national.

Monsieur le Président

L'Assemblée générale, par sa résolution A / RES / 64/253, a reconnu le 21 mars de chaque année la Journée internationale du Nowruz. Le Nowruz, ou «nouveau jour», est célébré dans des dizaines de pays, dont l'Afghanistan. Nowruz a servi d'inspiration commune pour la paix et la conciliation de plus de 300 millions de personnes à travers le monde. A la veille de Nowruz, je voudrais adresser mes meilleurs vœux aux peuples fraternels d'Afghanistan, leur souhaitant un joyeux Norouz et les rassurant du plein soutien de l'Iran dans leurs efforts pour parvenir à la paix et à la prospérité dans leur pays.

Je vous remercie, Monsieur le Président.»

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**