Activiste pacifiste américain:

L’Arabie saoudite responsable du meurtre d'enfants yéménites

New York, 28 février, IRNA- Un militant de la paix américain a appelé l'ONU à prendre l'Arabie Saoudite pour responsable de la mort de milliers d'enfants et de personnes au Yémen.

Une intervention militaire au Yémen a été lancée en 2015 par l'Arabie saoudite, accompagnée d'un certain nombre d'autres pays arabes.

Ces actions ont coûté la vie à des milliers de civils yéménites, dont des centaines d'enfants. Des groupes de défense des droits de l’homme fréquemment accuse l'Arabie saoudite de violer les droits fondamentaux du peuple yéménite, la coalition ayant bombardé de nombreux endroits civils, notamment des écoles et des hôpitaux.

«Ce ne sont pas des» centaines «de morts d'enfants, mais des milliers, car ce ne sont pas seulement les enfants qui sont morts sous les bombes saoudiennes, mais le nombre énorme d'enfants qui meurent chaque jour des suites des bombes », a déclaré Medea Benjamin, co-fondateur du groupe dirigé par des femmes Code Pink, à l'Agence de presse de la République islamique (IRNA) lors d'une récente interview exclusive.

Des rapports sur les droits de l'homme, y compris celui d'Amnesty International, montrent que l'Arabie saoudite utilise au Yémen des armes prohibées, comme les bombes à sous-munitions interdites, qui tuent et blessent des civils, y compris des enfants, dans des villages agricoles du nord du pays.

«Donc le nombre est stupéfiant et l'ONU ne devrait pas changer sa position, l'ONU devrait tenir l'Arabie Saoudite responsable de la mort de ces enfants.»

La coalition saoudienne a été ajoutée à une liste noire de l'ONU pour avoir tué et blessé quelque 700 enfants yéménites en 2016 en attaquant des installations non militaires comme des hôpitaux et des écoles dans ce pays déchiré par la guerre. La coalition avait été ajoutée à la liste noire en 2016, mais elle a été retirée de la liste après que Riyad ait fait pression sur le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon, menaçant de retirer son aide financière à l'organisme.

Se référant à la retraite par l'ONU, l'activiste de paix américain a déclaré: «c'était parce que le chantage de l'Arabie Saoudite empêchait la communauté internationale de condamner ses crimes».

Benjamin a déclaré que la récente scission de la coalition, entre les Emirats Arabes Unis et l'Arabie Saoudite, fait aussi mal au peuple yéménite.

Commentant le rôle des États-Unis dans le conflit entre les deux parties, elle a déclaré que les États-Unis fournissaient des armes à la fois à l'Arabie saoudite et aux EAU. «Le plus grand acheteur d'armes américaines est l'Arabie Saoudite, et nous voyons comment ces armes ont été utilisées pour commettre des crimes de guerre.»

Les Etats-Unis fournissent des armes aux EAU, qui fournissent des armes au gouvernement oppresseur de Bahreïn, a-t-elle dit.

Ironiquement, les Etats-Unis disent soutenir les démocraties et la transition démocratique au Moyen-Orient et en même temps envoyer des armes à certains des gouvernements les plus oppressifs, a-t-elle noté.

Se référant au soutien que les Etats-Unis apportent à la coalition saoudienne, elle a déclaré que par cette position, Washington s'est placé dans une partie du conflit, au lieu de jouer le rôle d'un médiateur.

«Les Etats-Unis soutiennent également le gouvernement répressif à Bahreïn qui est une minorité contre la majorité du peuple bahreïnite», a-t-elle déclaré.

«Les Etats-Unis ne devraient pas être impliqués dans la tentative de faire monter les tensions dans la région, mais plutôt essayer de faire usage des efforts diplomatiques pour mettre fin aux guerres dans la région.»

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**