Zarif met l'accent sur la nature non- renégociable du PAGC

Téhéran, 13 janvier, IRNA- Le ministre des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a réitéré que l'acord sur le nucléaire (PAGC) n'est pas renégociable.

«La politique de Trump et l'annonce d'aujourd'hui constituent des tentatives désespérées pour saper un accord multilatéral solide, visant à violer les articles 26, 28 et 29 du PAGC», a-t-il dit.

« Le PAGC n'est pas renégociable: plutôt que de répéter des rhétoriques anciennes, les États-Unis doivent s’y engager, juste comme l'Iran », a noté le chef de la diplomatie iranienne sur son compte Twitter.

Trump qui a qualifié l’accord sur le nucléaire iranien de «désastre» et de «pire accord jamais négocié», a appelé à plusieurs reprises à renégocier l'accord, mais les responsables iraniens ont fermement rejeté son appel, réitérant que cet accord multilatéral n'est pas renégociable.

La Maison Blanche a annoncé vendredi que le président américain Donald Trump a approuvé pour la dernière fois l'allégement des sanctions iraniennes et si les amendements prévus par lui concernant la clause «Sunset» ainsi que l'intensification de la surveillance et l'ajout de la question des missiles iraniens à l'accord nucléaire de 2015 ne sont pas inclus, il quittera l'accord.

Parallèlement à la décision de Trump, le Département du Trésor des États-Unis a ajouté 14 autres individus et instituts iraniens à la liste des sanctions prévues en les accusant de la violation des droits de l'homme et d'implication dans le programme de missiles.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**