Zarif et Le Drian s'entretiennent sur le nucléaire iranien à Bruxelles

Vienne, 11 janvier, IRNA- Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif s'est entretenu jeudi avec son homologue français Jean-Yves Le Drian sur l'importance de la mise en œuvre de l'accord nucléaire iranien de 2015.

Les pourparlers ont eu lieu dans la capitale belge où Zarif doit rencontrer également Federica Mogherini, la responsable de la politique étrangère de l'Union européenne, ainsi que ses homologues allemands et britanniques plus tard dans la journée.

Lors des négociations avec Le Drian, Zarif a exhorté toutes les parties de l'accord de Vienne à respecter leurs engagements et a appelé les pays européens à jouer un rôle plus actif à cette fin.

Egalement, le ministre français des Affaires étrangères, pour sa part, a souligné la nécessité de la mise en œuvre de l'accord de 2015 officiellement connu sous le nom du Plan d'Action global commun (PAGC).

Il a ajouté que Paris était déterminé à mettre en œuvre l'accord nucléaire historique entre l'Iran et les puissances mondiales (États-Unis, Royaume-Uni, France, Chine, Russie et Allemagne.)

Appréciant l'Iran pour avoir invité le ministre français des Affaires étrangères à se rendre à Téhéran, Le Drian a déclaré qu'il se rendrait bientôt en Iran.

Au cours des discussions, les deux ministres ont également discuté de la sécurité et de la stabilité régionale, soulignant l'importance de trouver des solutions pacifiques aux crises régionales par le biais de consultations politiques.

Avant son arrivée jeudi à Bruxelles, Zarif était à Moscou, en Russie, où il s'est entretenu mercredi avec son homologue russe Sergueï Lavrov au sujet de la nécessité de la mise en œuvre du PAGC.

Selon le site Internet de l'UE, les réunions de Bruxelles se dérouleront dans le contexte des travaux en cours pour assurer la mise en œuvre complète et continue du PAGC.

Zarif a déclaré précédemment que la poursuite de tous les engagements fondés sur l'accord nucléaire de 2015 dépend de l'adhésion totale des États-Unis à l'accord historique.

Tout le monde convient qu'il est impératif que tous respectent leurs obligations en vertu du PAGC. L'AIEA a vérifié la pleine conformité de l'Iran, mais la poursuite de l'accord dépendra de la pleine conformité des Etats-Unis , a tweeté Zarif de Moscou.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**