Zarif: Les mots américains n'ont d'importance pour personne

Moscou, 11 janvier, IRNA- Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a critiqué mercredi la Chambre des représentants pour sa résolution anti-iranienne à l'appui des récents émeutes dans le pays, réitérant que «les Etats-Unis n'ont aucun poids.»

S'adressant à des journalistes à Moscou, il a déclaré que la nation iranienne a montré qu'elle poursuivait ses droits et que le gouvernement insistait sur le maintien des droits publics, y compris leurs droits à l'élection et à la critique.

Aucun des alliés américains dans la région ne respecte ces droits pour leurs nations ni l'administration américaine ni la Chambre des représentants ne sont préoccupés par ces réalités, a-t-il dit.

«Nous comptons sur notre nation plus que quiconque et nous avons toujours dit que nous étions redevables à la population pour notre sécurité, notre paix et notre progrès économique», a réaffirmé M. Zarif.

En réaction à la probable décision du président américain Donald Trump sur le PAGC dans les prochains jours, il a déclaré que l'une des politiques de Trump est son imprévisibilité. Bien sûr, il a adopté cette politique à tel point que les États-Unis ne sont plus fiables même parmi ses partenaires.

Il est peu probable que même Trump lui-même sache ce qu'il pourrait faire, et même les Européens ne savent pas ce que le président américain fera, a déclaré Zarif.

En ce qui concerne les relations entre l'Iran et la Russie, le principal diplomate iranien a déclaré que les relations de Téhéran avec Moscou sont stratégiques et qu'il est un voisin important de l'Iran et a joué un rôle crucial dans les pourparlers qui ont abouti au PAGC.

La communauté internationale ne soutient pas les politiques américaines et considère en fait que ces politiques sont destructrices, a-t-il dit.

Critiquant le Conseil de sécurité de l'ONU pour avoir tenu une session sur les problèmes internes de l'Iran la semaine dernière, Zarif a déclaré que la session était erronée, mais elle a montré l'isolement des États-Unis pendant la session.

Zarif a soutenu que si la communauté mondiale est disposée à voir le PAGC rester en place, elle devrait résister aux manœuvres américaines contre le pacte international.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**