Le Président du Conseil de sécurité salue la conformité de l'Iran au PAGC

New York, 9 janvier, IRNA- Le Président du Conseil de sécurité de l'ONU s'est félicité de la conformité de Téhéran avec ses engagements à l'accord de 2015 tout en exhortant toutes les parties à y rester engagées.

Kairat Umarov, ambassadeur du Kazakhstan, qui assure la direction tournante du Conseil de sécurité, lors d'une interview exclusive accordée à l'Agence de presse de la République islamique d'Iran (IRNA) a qualifié le Plan d'action global commun d'«important» en faveur de la sécurité dans la région.

Il a affirmé que le Kazakhstan s'était félicité de la conformité de Téhéran avec ses engagements dans le cadre de l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien, ce qui a été confirmé à neuf reprises par l'Agence internationale de l'énergie atomique(AIEA).

L'accord sur le nucléaire iranien doit rester en vigueur, a insisté l'ambassadeur Kazakh auprès Conseil de sécurité tout en exhortant toutes les parties à y rester engagées.

Donald Trump avait refusé de certifier l'accord sur le nucléaire iranien le 13 octobre dernier. Cette «non-certification» a envoyé la balle dans le camp du Congrès qui avait 60 jours, pour réimposer ou pas les sanctions économiques levées en échange des restrictions au programme nucléaire iranien. Le Congrès n’a pas réimposé les sanctions contre l’Iran comme il en avait la possibilité après la décision de Trump, donc Donald Trump devra à nouveau se prononcer jusqu'à mi-janvier.

C'est alors que la majorité de la communauté internationale notamment les Européens ont apporté leur soutien au maintien du PAGC en appelant unanimement les Etats-Unis à ne pas se retirer de l'accord historique international.

Le PAGC est une expérience réussie qui est en fait comme la seule expérience dans le règlement pacifique d'une crise de 10 ans à l'époque contemporaine par des négociations gagnant-gagnant, selon le principal négociateur sur le nucléaire iranien Abbas Araqchi.


Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**