2017, l'année des frustrations des Etats-Unis au Moyen-Orient

Moscou, 31 décembre, IRNA- L'année 2017 aura été l'année des frustrations pour les Etats-Unis au Moyen-Orient, qui ont provoqué une forte baisse de l'influence américaine, a déclaré un haut fonctionnaire musulman russe.

La défaite la plus grande des Etats-Unis a été réalisée en Russie où les terroristes soutenus par les Etats-Unis ont été éradiqués à l'aide de l'Iran et la Syrie et de l'armée syrienne comme ses alliés étrangers ainsi que certaines milices unies, a déclaré Muhammad Amin Majumder, chef de la Fédération des migrants de Russie lors d'une interview exclusive accordée à l'IRNA.

Selon lui, les Etats-Unis espéraient renverser l'Etat syrien et préparer le terrain pour diviser le pays à l'aide des terroristes de Daech et de certains groupes terroristes actifs en Syrie.

Sur les plans des Etats-Unis pour la région du Moyen-Orient, il a insisté sur l'application des groupes terroristes en tant que facteurs contribuant à atteindre des objectifs politiques notamment l'objectif anti islamique, a-t-il ajouté.

Pour atteindre cet objectif, des milliards de dollars d'aide en matière d'armements et d'approvisionnements ont été fournis secrètement ou ouvertement aux terroristes sous prétexte de défendre la démocratie et les droits de l'homme, a-t-il poursuivi.

Il a également rappelé l'expansion des groupes terroristes dans quelques pays musulmans dont la Syrie, l'Afghanistan et l'Irak menée par les Etats-Unis et les services de renseignements américains même à l'heure actuelle.

Les efforts immoraux des Etats-Unis au Moyen-Orient a fortement nuit à l'authenticité de ce pays et beaucoup les considèrent comme le principal facteur des anarchies et des guerres dans la région, selon le responsable russe.

En condamnant la décision américaine de reconnaitre la ville sainte d'Al Qods comme capitale du régime sioniste, il a exhorté les nations islamiques a être vigilantes dans cette situation.

Les États-Unis recourent à diverses mesures pour compenser leurs échecs et il faut que les nations islamiques soient prêtes à faire face aux différents complots et conspirations, y compris la présence de groupes terroristes et extrémistes qui ont une apparence musulmane mais de nature anti-islamique, a-t-il évoqué.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**