Responsable iranien:L'Iran est prêt pour le pire scénario américain sur l'affaire nucléaire

Téhéran, le 13 septembre, IRNA - L'Iran est prêt à faire face même au pire scénario américain sur l'avenir de l'accord nucléaire, a déclaré le chef du Conseil stratégique pour les relations extérieures de l'Iran.

Le pire scénario, concernant l'avenir de l'affaire nucléaire de l'Iran, pourrait être le retrait possible de toutes les parties impliquées dans l'accord international, et nous sommes prêts pour le pire, a déclaré mardi, Kamal Kharrazi, lors d'une réunion avec l'ex ministre australien des Affaires étrangères Gareth Evans.

Kharrazi a exprimé son espoir pour les autres parties impliquées dans l'accord sur le nucléaire, également connu sous le nom de Plan d'action Global commun (PAGC), pour se prémunir contre les pressions américaines.

L'Iran préfère maintenir l'accord et nous conseillons aux pays européens de faire de même, comme c'est à leur avantage, a-t-il déclaré.

Kharrazi et Evans, au cours de la réunion, ont également discuté de diverses questions régionales et bilatérales.

En réponse à une question posée par l'ex-ministre australien des Affaires étrangères en considérant les récents essais nucléaires de la Corée du Nord et la possibilité pour l'Iran d'être encouragé à développer son propre arsenal d'armes nucléaires, Kharrazi a déclaré que le Guide suprême de la Révolution islamique l’Ayatollah Seyyed Ali Khamenei a interdit les armes nucléaires.

L'Iran essaie seulement d'acquérir une technologie nucléaire pacifique, a-t-il déclaré.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**