L'Iran et l'Allemagne signent un accord de coopération dans le secteur automobile

Téhéran, le 13 septembre, IRNA- Le constructeur iranien d'automobiles Iran Khodro (IKCO) et le constructeur allemand Mercedes-Benz ont signé un accord en vue de créer une coentreprise pour la vente et l'offre d’un service après-vente pour les voitures commerciales.

Ali Madjedi, ambassadeur iranien en Allemagne, Mohsen Salehi Nia, vice-président iranien du ministère de l'Industrie, des Mines du Commerce et des affaires industrielles, Hashem Yekkeh Zareh, PDG du groupe iranien d'automobiles Iran Khodro et plusieurs autres directeurs des deux groupes automobiles étaient présents lors de la cérémonie de la signature de l'accord.

Les articles de l'accord comprennent la création d'une coentreprise pour vendre et offrir des services après-ventes des voitures commerciales. La société de services sera exclusivement responsable de vendre les produits commerciaux de Mercedes-Benz.

Un autre contrat pour la production de camions Actros sera également conclu le mois prochain. Selon le contrat, l'analyse des besoins des clients et la production de nouveaux produits ainsi que de nouveaux moteurs et l'échange des produits sont prévus dans le cadre de l'accord signé entre Iran KHodro et Daimler-Benz(société mère de Mercedes-Benz).

Auparavant, le constructeur automobile français Renault a signé un contrat d'investissement avec l'Iran. L’accord conclu à Vienne le 14 juillet 2015 entre l’Iran et les pays du groupe P5 + 1 (États-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni, Allemagne), entraînant la levée des sanctions économique a permis à l'Iran de relancer le commerce avec des entreprises occidentales.

Ces dernières vont de nouveau pouvoir y investir, que ce soit dans le secteur de l'alimentaire, des transports, de l'informatique ou encore de l'automobile. Les milieux économiques se tiennent prêts en Iran depuis cet accord historique.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422** 9053**