Responsable iranien :Le PAGC, un test pour l'Europe

Téhéran, le 12 septembre, IRNA – Le PAGC est un test pour l'Europe pour montrer sa position réelle envers les États-Unis, a déclaré le chef du Conseil stratégique sur les relations extérieures de l'Iran.

Kamal Kharrazi a fait ces remarques lundi, lors d'une réunion du Conseil stratégique sur les relations extérieures de l'Iran, un organe consultatif sur les affaires étrangères supervisé par le Guide suprême.

«Le statut des pays européens a été clair jusqu'ici en soutenant l'accord nucléaire de l'Iran, également connu sous le nom de Plan d'action global commun (PAGC)», a-t-il déclaré.

«L'Iran et l'Europe développent des relations et l'Iran a exprimé sa volonté de d’action pour la stabilité dans la région», a déclaré M. Kharrazi.

« L'Iran a indiqué son rôle de paix en soutenant les gouvernements syriens et irakiens », a-t-il ajouté.

Commentant une question à savoir si l'Iran continuerait avec le PAGCen cas de retrait des États-Unis, il a déclaré que cela dépendait des positions des autres partis.

Il a également évoqué la Charte des Nations Unies en disant que les États-Unis tentaient de stabiliser leur place de superpuissance dans le monde tandis que l'ONU s'était révélée être un organe inefficace.

Il a exhorté les Nations Unies à modifier leur Charte et a déclaré que l'organisation était responsable de la création de la paix.

En ce qui concerne les liens entre l'Iran et la France, Kharrazi a souligné la position de la France sur le transporteur satellite iranien Simorq et a souligné que Simorq n'était pas capable de transporter des ogives nucléaires.

La mesure de la France pour signer la déclaration contre Simorq a soulevé une question dans les esprits iraniens. Depuis le lancement de Simorq qui n'était pas contraire à la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations Unies, a t-il ajouté.

Le responsable iranien a également critiqué la France pour avoir accueilli le groupe terroriste appelé Mujahedin du peuple d'Iran (MKO) qui a tué 13 000 Iraniens.

L'Iran est un pays stable et influent dans la région et il serait bon pour la France d'établir de meilleures relations avec l'Iran, a déclaré M. Kharrazi.

L'inauguration du Centre spatial Imam Khomeini (IKSC) a débuté officiellement avec le lancement provisoire du transporteur satellite Simorgh dans l'espace le 27 juillet.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**