L’Iran et Total signent un accord sur des études économiques au secteur pétrochimique

Téhéran, le 12 septembre, IRNA- L'Iran va bientôt signer un contrat avec le géant pétrolier français Total pour effectuer une évaluation environnementale et mener des études économiques et des tests de FS dans le domaine pétrochimique, a déclaré le chef du complexe pétrolier du golfe Persique.

Selon les derniers résultats des négociations de l'Iran pour attirer l'investissement étranger destiné à l'industrie pétrochimique, Nedjad Salim a déclaré que les négociations avec deux groupes européens pour attirer un investissement de huit milliards d'euros étaient en cours, et l'un d'entre eux est le français Total.

Il a souligné que l'axe le plus important des négociations avec Total portait sur la construction d'un complexe pétrochimique conjoint en Iran.

En ce sens, il a ajouté qu'un contrat serait bientôt signé pour évaluer les effets environnementaux du projet et pour mener des études économiques et de faisabilité du projet avec le groupe français dans le domaine pétrochimique.

La deuxième phase de la zone économique spéciale construite à l'extérieure de la ville portuaire d'Assaluyeh et la zone économique et énergétique de Parsian ont été étudiées et évaluées dans le but de lancer des projets pétroliers communs entre l'Iran et le Total, a précisé Nedjad Salim.

Selon la dernière série de négociations, Iran et Total ont convenu sur la construction de nouveaux complexes pétrochimiques avec une capacité de production annuelle d'environ 2 200 000 tonnes de produits pétrochimiques et polymères.

En conséquence, l'Iran et Total se sont mis d'accord sur la construction de deux complexes pour la production du polyéthylène et du craqueur d'éthane dans le but de transformer l'éthane en éthylène.

Il est prévu que dans le cas d'un accord final, du 1,5 au 2 milliards de dollar seraient investis dans l'industrie pétrochimique du pays. Selon les discussions, les deux parties ont également convenu de la construction de deux complexes de production de polyéthylène et des produits polymères dont la capacité de production annuelle serait de 500 000 tonnes.

En plus, la capacité de l'unité du craqueur d'éthane en Iran est estimée à environ 1,2 million de tonnes par an. La capacité de production pétrochimique du pays sera connu une augmentation à 72 millions de tonnes d'ici la fin de l'année iranienne en cours, et la valeur totale des ventes nettes de ces produits attigerait 17 milliards de dollars.

9422** 9053**