Le président iranien souligne l'importance du Sommet d'Astana

Téhéran, le 11 septembre, IRNA – Le président iranien, Hassan Rohani, a mis l'accent sur l'importance du sommet de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) à Astana, pour promouvoir les progrès des États islamiques et résoudre les problèmes de Monde musulman.

A son arrivée en Iran depuis Astana, le président iranien a déclaré dimanche soir aux journalistes qu'il était heureux qu'après sa réélection, il ait fait sa «première visite dans un pays voisin et musulman» et sur des questions scientifiques et technologiques.

« Les discussions d'Astana sont importantes, car pendant l'événement, les dirigeants des États islamiques se sont rassemblés et ont échangé des points de vue sur les questions du monde islamique», a-t-il ajouté.

Il a salué une bonne déclaration, publiée sur la coopération entre les pays islamiques, en disant que c'est pour cette raison que lors de son discours dans le sommet il a mis l'accent sur l'importance d'avoir la tolérance et la clémence afin de promouvoir la science et le savoir-faire parmi les États islamiques.

La tolérance et l'interaction avec le monde étaient deux éléments importants pour attirer les scientifiques et la traduction des livres étrangers dans le passé du monde musulman, a-t-il dit.

Soulignant la réunion qui a eu lieu en marge du Sommet de l'OCI sur la crise en Birmanie, Rohani a fait référence à ses réunions séparées avec ses homologues de Turquie, d'Azerbaïdjan, du Kazakhstan, de l'Ouzbékistan et du Venezuela.

Nous avons commencé une nouvelle étape avec la Turquie pour développer des relations militaires et de sécurité, a-t-il déclaré.

Des discussions ont également eu lieu entre l'Iran, la Turquie et la Russie sur la crise syrienne pour résoudre les problèmes régionaux en rétablissant la paix en Syrie, en menant des négociations et en luttant contre le terrorisme, a souligné le Président.

«Nous avons également discuté du Kurdistan irakien et tous les partis ont partagé la même idée que les frontières géographiques ne devraient pas être modifiées afin d'éviter la création de nouveaux problèmes dans le monde musulman», a-t-il ajouté.

Selon Rohani, l'Iran a de bonnes relations avec l'Azerbaïdjan. «Nous avons discuté des liens bilatéraux et nous avons établi une coopération sur les chemins de fer, le transit et l'investissement dans les chemins de fer de Rasht-Astara ».

Nous avons également tenu une réunion avec le Kazakhstan sur l'investissement et la coordination en matière d'énergie, d'agriculture et de culture extraterritoriale, a-t-il ajouté.

Quant aux relations entre l'Iran et l'Ouzbékistan, le président Rohani a déclaré que son pays n'avait ni de relations étroites ni hostiles avec l'Ouzbékistan.

«Nous avons eu des entretiens à Astana avec le président ouzbek pour établir de nouveaux liens entre les deux pays », a-t-il conclu.

9053**