Cod: 82533227 (5985653) | Date: 17/05/2017 | à: 10:55|
Version imprimable | Send To Friend

Rohani: Nous ne permettrons jamais le retour des sanctions

Ahvaz, le 17 mai, IRNA – Le candidat à la présidentielle Hassan Rohani a déclaré mardi qu’il ne permettrait jamais le retour des sanctions anti-iranienne.

Débordé par des milliers de partisans enthousiastes à Ahvaz, le président sortant a décrit le peuple de la province du Khuzestân comme les gardes-frontières de l’Iran, en disant qu'ils avaient résisté à l'agression de l'ennemi avec courage.

Soulignant que son administration a toujours essayé de défendre les droits de la nation iranienne, il a ajouté: « Nous étions unis pour faire lever les sanctions et nous avons réussi ».

Abordant le problème de la pollution aux particules fines et des poussières auxquels sont confrontés les habitants du Khuzestân, Hassan Rohani a déclaré que son administration adoptera des plans nationaux et transnationaux pour limiter cette pollution.

« Nous ne pouvons lutter contre la pollution que par la coopération et l'interaction avec les États régionaux. Mettre le feu aux ambassades d'autres pays ne résoudra aucun problème », a-t-il dit, en se référant à l'attaque contre l'ambassade et le consulat d’Arabie Saoudite à Téhéran et à Machhad en Janvier 2016.

Rohani a également évoqué qu'en l'absence d'unité et de sécurité et de bonnes relations avec les voisins, les progrès seront impossibles et il n'y avait pas d'autre choix que l'interaction et l'amitié avec les pays voisins.

Le candidat à la Présidentielle a appelé à la participation massive aux prochaines élections le 19 mai, en disant que si les Iraniens voulaient le règlement de leurs problèmes, ils devraient se déplacer aux urnes vendredi.

Le premier vice- président iranien, Es-haq Jahangiri, a retiré mardi sa candidature au profit au profit du Président sortant Hassan Rohani. De même, le maire de Téhéran Mohammad Bagher Ghalibaf a retiré sa candidature au profit du l’Hodjatoleslam Seyed Ebrahim Raïssi.

Selon le Directeur du bureau des élections du ministère iranien de l'Intérieur Ali Asghar Ahmadi, plus de 56 millions d'Iraniens ont le droit de voter à la 12ème élection présidentielle de la République islamique.

Après la révolution islamique en 1979, l'Iran a tenu en moyenne une élection par an, toujours marquées une forte participation des Iraniens dans les affaires de leur pays.

9053**


 
  • Dernières Infos
  • Presse