Es-haq Jahangiri retire sa candidature à la présidentielle

Téhéran, le 16 mai, IRNA- Le premier vice- président iranien, Es-haq Jahangiri, a retiré sa candidature au profit au profit du Président sortant Hassan Rohani.

Dans une déclaration, M. Jahangiri a déclaré qu’il mettra tout son possible pour le soutien au Président Rohani et au service d’avancer ses plans avenirs.

« Je suis engagé à travailler sur le chemin des réformes et de modération », a-t- il noté avant d’ajouter : « apporter mon soutien au président Rohani et voter pour lui c’est un soutien au peuple d’Iran ».

Hier, le maire de Téhéran Mohammad Bagher Ghalibaf a retiré sa candidature au profit du candidat conservateur l’Hodjatoleslam Seyed Ebrahim Raïssi.

A 59 ans, titulaire d’un doctorat en gestion industrielle à l'Université islamique d'Azad, Es-haq Jahangiri a été le président du bureau de l'agriculture à Kerman (1982), membre du deuxième et du troisième Parlement iranien (1984-1992), gouverneur d'Ispahan (1992-1997), ministre des Mines et des Métaux (1997-2000), ministre des Industries et des Mines (2000-2005). Il est le premier vice-président depuis 2013.

La 12ème élection présidentielle est prévue pour le 19 mai. Le 20 Avril, le Conseil des gardiens avait approuvé la candidature de six candidats à présidentielle : Mostafa Aqa Mirsalim ancien ministre de la culture et de l’orientation islamique, Mohammad Bagher Ghalibaf maire de Téhéran, Mostafa Hashemitaba ancien ministre du sport, Es-haq Jahangiri premier vice- président, Seyed Ebrahim Raïssi qui dirige actuellement la Fondation de l'Imam Reza et le président sortant Hassan Rohani.


Selon le Directeur du bureau des élections du ministère iranien de l'Intérieur Ali Asghar Ahmadi, plus de 56 millions d'Iraniens ont le droit de voter à la 12ème élection présidentielle de la République islamique.

Après la révolution islamique en 1979, l'Iran a tenu en moyenne une élection par an, toujours marquées une forte participation des Iraniens dans les affaires de leur pays.

9053**