Cod: 82506275 (5942519) | Date: 26/04/2017 | à: 12:17|
Version imprimable | Send To Friend

Les élections présidentielles en Iran; de l'inscription au serment

Téhéran, le 26 Avril, IRNA- La constitution de la République islamique d'Iran considère les votes du peuple et l’organisation des élections en tant que référence pour former la base du gouvernement.

En Iran, le président en tant que chef du gouvernement arrive au pouvoir au cours d’un processus électoral pour un mandat de 4 ans.

Dans le régime démocratique de la République islamique d'Iran, le Président est élu par le vote direct du peuple, comme les députés du parlement iranien (Majlis), les membres de l'Assemblée des experts et des membres des conseils municipaux.

** La place du président dans la constitution

Le Président en Iran est le chef de l'Etat et le responsable du pouvoir exécutif du pays. Et d’après l’article 113 de la Constitution, il est considéré comme La deuxième personne de l'Etat après le Guide suprême. Le Président est également responsable de la mise en œuvre de la Constitution, sauf dans les cas liés directement au pouvoir du Guide suprême.

Tenant compte la prestation de serment du président dans le parlement et devant les députés, il doit protéger la religion officielle, le système du République islamique, la constitution, les frontières, l’intégrité et la souveraineté, l’indépendance, la liberté du pays et les droits fondamentaux des citoyens.

Le président iranien est considéré comme responsable devant le peuple, le Guide suprême et les députés du Majlis peuvent mettre en œuvre des approbations après la légalisation. Grace aux activations, des décrets et d’autres pouvoirs juridiques, le président iranien en tant que le chef de cabinet des ministres et des vice- présidents, définit des politiques et des programmes, fait la coordination entre les gestionnaires des différents secteurs du gouvernement et gère les activités des fonds de la programmation et de l'administration et de l'emploi.

Selon les articles de 125 au 129 de la constitution, la signature des traités, des conventions, des accords et des contrats entre le gouvernement iranien et d'autres États, ainsi que la signature des accords internationaux et la détermination des ambassadeurs et l’acceptation des lettres de créance des ambassadeurs étrangers, constituent une prérogative du président.

** Le système électorale de la présidentielle

Conformément à l'article 114 de la Constitution, le président iranien est choisi par des élections, élu directement au suffrage pour un mandat de 4 ans, il ne peut être réélu consécutivement qu'une seule fois. D’après l'article 99, l’élection s’est tenue sous la surveillance directe par le Conseil des gardiens de la Constitution.

Par l'article 115 de la Constitution de l'Iran et de l'article 35 du Code électoral, le Président de la République doit être élu parmi l'élite religieuse et politique qui remplit les conditions suivantes: Etre d'origine iranienne, avoir la nationalité iranienne et disposer d'une bonne réputation, faire preuve d'honnêteté et de piété, croire aux fondements de la République islamique d'Iran et aux fondements de la religion officielle du pays.

Selon l'article 116, les candidats à la présidentielle doivent officialiser leur candidature en s’inscrivant au ministère de l’intérieur dans un délai déterminé par le Bureaux des élections. Puis, le Conseil des gardiens vérifie les conditions des candidats pour publier une liste finale des personnes autorisés à participer au scrutin.

Le Président est élu à la majorité absolue. Si un candidat ne recueille pas cette majorité (plus de 50 % des suffrages) au premier tour, le second aura lieu le vendredi suivant ; L'élection au deuxième tour se fait entre les deux candidats arrivés en tête.

Selon l’article 119 de la Constitution, l’élection présidentielle doit se tenir au moins un mois avant la fin du mandat du président sortant. Dans la période entre l'élection du nouveau président et l'expiration du mandat du précédent, les fonctions présidentielles sont dans la main du président sortant.

Le processus des élections présidentielles, est mentionné dans le chapitre général et également dans les préambules à l'article 3 de la loi des élections. D’après cette loi, le ministère de l'Intérieur devrait préparer le terrain du processus électoral dans au moins 5 mois avant la fin du mandat présidentiel sortant, a part des cas mentionné au 131e article de la constitution (décès, licenciement, démission, absence ou de maladie pendant plus de deux mois du Président de la République). L’article 31 de code électoral a présenté le ministère de l’intérieur comme l’organisateur de l’élection présidentielle.

La 12ème élection présidentielle de la République islamique d’Iran aura lieu le 19 mai.

9053**


 
  • Dernières Infos
  • Presse