Cod: 82475167 (5899472) | Date: 27/03/2017 | à: 12:15|
Version imprimable | Send To Friend

Ken Livingstone, ancien maire de Londres:

Le monde serait plus sûr si nous n'intervenions pas au Moyen Orient

Londres, le 27 mars, IRNA - Ken Livingstone, ancien maire de Londres, estime que les récentes attaques terroristes à Londres et en Europe sont liées à l’échec de la politique de l’Occident.

Dans une interview à l’IRNA à Londres, Ken Livingstone a déclaré: «En 2005, après l'attentat terroriste de Londres et pendant les jours qui ont suivis, les gens semblaient très nerveux et déprimés ; Nous avons réussi à stopper la plupart des attaques terroristes mais malheureusement l’une d’entre elles a été perpétré une fois de plus sur notre sol. »

Sur la cause de l'incident récent, la revendication de Daech est une récupération instrumentalisée. S'il y avait eu des liens évidents les terroristes et Daech, je pense que nos services de sécurité auraient eu le temps de les intercepter. Je pense qu'il est beaucoup plus probable que ce soit un individu isolé avec des problèmes psychologiques et qui a suivi la tactique des attaques terroristes en Europe au cours des trois ou quatre dernières années. Ce n'est pas une grande attaque coordonnée comme à Londres en 2005 ou le 11 septembre en Amérique.

Voici quelques extraits de l'interview:

Q. L'agresseur était connu des services de sécurité; Comment a-t-il réussi à échapper à la surveillance ?

R. Je pense que les services de sécurité surveillent le mouvement d'environ 30 mille personnes. Donc, si nous découvrons que les personnes sous surveillance essaient d'acheter des armes à feu ou qu'ils sont en contact avec une organisation terroriste internationale, ils sont arrêtés très rapidement et nous empêchons l'attaque. Il aurait pu être surveillé parce qu'il avait des antécédents criminels, mais je ne pense pas qu'il était lié à une grande intrigue et cela rend la tache beaucoup plus difficile aux autorités pour l’intercepter.

Q. Voyez-vous des liens entre cet incident et la politique étrangère du Royaume-Uni?

R. Il est clair que la Grande-Bretagne, la France et les États-Unis ont passé une grande partie des 100 dernières années à interférer au Moyen-Orient, renversant des gouvernements que nous n'aimions pas et qui contrôlent l'approvisionnement en pétrole. Il se pourrait bien que ce qui a motivé l'attaquant ne soit que des problèmes psychologiques, mais si vous revenez à l'attentat de 2005, nous savons que les motifs étaient liés aux interventions au Moyen-Orient.
Q. Pensez-vous que des incidents de ce genre ou d'autres semblables que nous avons connus jusqu'ici en Europe auraient pu être évités si la politique était différente ?

R. À mon avis, nous avons eu l'invasion de l'Égypte en 1956; Nous avons eu une série d'invasions israéliennes, des bombardements de Gaza, renversant les régimes en Libye et en Irak et restant avec ces dictateurs qui s'étaient assurés que l'intégrisme était maintenu sévèrement en place.

Q. Avez-vous des souvenirs de l'incident survenu en 2005?

R. C'était très frustrant. J'étais de l'autre côté de la planète et je ne pouvais rentrer à Londres que le lendemain, et j'étais désespéré d'être ici. Il est très difficile pour moi de ne pas pleurer en repensant à ces moments difficiles.

* Ken Livingstone était maire de Londres entre 2000 et 2008.

9053**


 
  • Dernières Infos
  • Presse