Influence indéniable de l'Iran dans l’équilibre mondial

Kuala-Lumpur, le 14 février, IRNA – Selon un professeur de l'Université nationale australienne, la République islamique d'Iran en tant que puissance Mondiale et influente dans l’équilibre des pays du Moyen-Orient du Golfe Persique, devrait également jouer un rôle dans l’équilibre mondial.

James P. Piscatori, Professeur et Chercheur au Centre d'études islamiques et arabes à l'Université nationale australienne a déclaré, dans une interview accordée à l'IRNA que la position de l'Iran en Syrie et au Moyen-Orient est très importante et efficace, et que toute tentative visant à isoler Téhéran est une erreur magistrale.

Il a souligné que le rôle de l'Iran dans les équilibres mondiaux s’affirme. Il a exprimé l'espoir que le gouvernement du président américain Donald Trump cesse de tenter de mettre un frein aux accords sur le nucléaire, parce que non seulement cet accord est bénéfique à l’Iran mais également aux pays occidentaux dans un contexte gagnant-gagnant.

James Piscatori indiquant que l'Iran est indéniablement une grande puissance mais que le nouveau président américain a choisi, face à Téhéran d’opter pour une politique s’appuyant sur « le choc des civilisations »

A titre d’exemple, il a comparé la politique de modération du Président Hassan Rohani et des précédents gouvernements basée sur le respect des civilisations et sur le dialogue interculturel au « clash » ridicule provoqué par les premières décisions de Donald Trump.

Le Professeur a fait remarquer que le nombre de musulmans dans les pays occidentaux augmente, qu’un grand nombre de musulmans de deuxième et de troisième génération y sont nés et qu’ils joueront par conséquent, un rôle important dans le développement de ces pays.

Il pense que la situation est compliquée par deux facteurs. Tout d'abord, le flux de nouveaux immigrants qui grossit régulièrement et le problème que cause leur accueil en Europe ; le second concerne les craintes d’un développement de l’islamophobie dans les pays européens dû à l’arrivée massive de musulmans dans lesdits pays.

James Piscatori, qui est venu en Malaisie pour assister à une conférence a déclaré à l’IRNA que les habitants de nombreux pays tels que les Pays-Bas et la France qui craignent de façon exagérée, une « islamisation » de l'Europe, favorisent la montée en puissance des partis d'extrême-droite.

Il a dit également que les récentes déclarations de Donald Trump à l’encontre de la communauté musulmane sont très dangereuses et que certaines personnes qui entourent le président pouvaient déclencher d’importants mouvements anti-islamiques en affirmant que l'Islam est une religion de violence.

Le chercheur a ajouté que les groupes terroristes qui tentaient de justifier par l’Islam leurs exactions n’ont absolument rien à voir avec cette religion.

Il a souligné que la poursuite néfaste de la politique de Donald Trump est un obstacle majeur pour l'avenir des relations entre le monde musulman et l'Occident.

9405** 9053**