Le PDG d'ITER Bernard Bigot:

L’héritage de l’Ayatollah Rafsandjani était la coopération Iran- ITER

Téhéran, le 10 janvier, IRNA – Le PDG du programme scientifique d'ITER a qualifié mardi la coopération entre l’Iran et le projet d'ITER de précieux héritage de l’Ayatollah Rafsandjani.

Le directeur général d'ITER Bernard Bigot, a déclaré mardi que l'Ayatollah Akbar Hachemi Rafsandjani a soutenu le projet de fusion nucléaire.

Le PDG d'ITER a salué les efforts de l’Ayatollah Rafsandjani dans la fondation de l’Université Azad islamique en tant que base de développement des sciences y compris celle de fusion nucléaire dont les bénéfices seront ressentis par les générations futures.

Dans un message de condoléances adressé au chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique Ali Akbar Salehi, M. Bigot a exprimé l'espoir que héritage inestimable de l’Ayatollah Rafsandjani sera apprécié par la promotion de la coopération entre Iran et l’ITER.

Il a déploré la disparition d’une « figure noble et pragmatique » dont « la perte sera profondément ressentie » en Iran.

Le Président du Conseil de discernement l'Ayatollah Akbar Hachemi Rafsandjani, est décédé dimanche 8 janvier à l’âge de 82 ans.

Une figure politique et religieuse de renom, l'Ayatollah Rafsandjani a occupé différents postes importants depuis la Révolution islamique en 1979. Il a été Président de la République Islamique d'Iran de 1989 à 1997.

9053**