Cod: 82375283 (5757085) | Date: 05/01/2017 | à: 11:37|
Version imprimable | Send To Friend

Iran: un meilleur accès aux nouvelles technologies pétrolières

Téhéran, le 3 janvier, IRNA _ Après la mise en application de l’accord sur le nucléaire, le pays a un meilleur accès aux nouvelles technologies pour l'exploration et l'exploitation des ressources en pétrole.

Un projet de récupération assistée du pétrole (RAP) d’un vaste champ pétrolifère du pays, va être réalisé en partenariat avec l’université néerlandaise de technologie de Delft, a déclaré un responsable de l’industrie du pétrole.

« Pendant la période des sanctions internationales, les entreprises européennes ou australiennes refusaient même de répondre à nos appels téléphoniques. Mais après le règlement de la situation et la mise en application de l’accord sur le nucléaire, ces entreprises reprennent contact avec nous », a rapporté ce mardi le correspondant économique de l’IRNA, citant le Directeur du Campus de la Recherche de l’industrie pétrolière, Mohammad Réza Kamali, lors d'une conférence de presse tenue à la Société Iranienne de Conservation de Carburant (Iran Fuel Conservation Company).

« Nous sommes en cours de négociation avec des entreprises européennes et australiennes. Le moment est propice pour se doter de nouvelles technologies et améliorer les conditions dans ce secteur, surtout pour augmenter les rendements des gisements pétroliers. Les nouveaux contrats pétroliers mettent l’accent sur le transfert de technologie de récupération assistée et de leur appropriation», a-t-il ajouté.

Il a aussi déclaré qu’il y a deux ans, les projets de récupération assistée du pétrole (RAP) ont été confiés aux Universités pour faire des recherches approfondies sur une période de 10 ans.

Kamali a également indiqué que le Campus de la recherche de l’industrie pétrolière réalise actuellement en partenariat avec l’université néerlandaise de Delft, des projets de récupération assistée du pétrole (RAP) sur l’un des plus grands réservoirs pétroliers du pays, celui d’Ahwaz. Un modèle technique de RAP sera présenté à la fin des études. Le volume de stockage de ce réservoir est d'environ 70 milliards de barils, toute action visant à augmenter le facteur de récupération va accroître sa rentabilité. Par ailleurs, les projets RAP du gisement de Yadavaran seront effectués avec le concours de la compagnie pétrolière autrichienne, OMW.

Mohamad Najafi, membre du corps professoral a rappelé lors de cette réunion que le premier colloque international de RAP se tiendra à Téhéran le 22 et 23 avril 2017, avec la participation des instituts mondiaux tels que Interpor.
« Cette conférence traitera de sujets tels que les réservoirs de pétrole, la technologie de forage, la technologie des équipements, les nouveautés nanotechnologiques et d’injection de gaz, de l’huile ou du gaz de schiste », a continué Najafi.

« Le projet de récupération assistée du pétrole (RAP) occupe une place primordiale dans les nouveaux contrats pétroliers pour le développement de l’industrie pétrolière en amont. Il est perçu comme l’une des conditions essentielles pour la conclusion de nouveaux contrats avec les entreprises étrangères. Chaque pourcentage supplémentaire de taux de récupération assurera pour le pays un revenu de 300 milliards de dollars », a-t-il conclu.

9405** 9053**


 
  • Dernières Infos
  • Presse